"Prométhé enchainé" de Eschyle

 

Découvrez l'équipe de la Cie la Danse des Mots à travers la pièce de théâtre/le spectacle présenté par chacun.

 

Résultat de recherche d'images pour

"Le Prométhée enchainé" de Eschyle

par Guy Chouraki

 

Il y a quelques années, j’assistais à un atelier-théâtre dont le thème reposait sur le "Prométhée enchaîné" de Eschyle. Ceci se passait au TEP, Théâtre de l’Est Parisien dirigé à l’époque par Guy Rétoré.

 

On y produisait en effet cette remarquable pièce du grand dramaturge grec, pièce qu’il écrivît aux environs de 467.

Un des acteurs, Jean-Daniel Laval, anima l’atelier durant trois week-end et j’eus, avec d’autres participants, l’occasion et pour ne pas dire le bonheur, de découvrir les composantes de la tragédie grecque. Le Chœur, le Coryphée, les dieux et les titans évoluaient dans une mise en scène, certes moderne, mais qui néanmoins traduisait parfaitement l’esprit de l’action voulue par Eschyle.

 

Je venais de prendre conscience du même coup, de l’importance du théâtre grec dans l’histoire du théâtre en général. La poésie et l’éloquence du style d’Eschyle permettent au spectateur comme à l’acteur de traduire les mots en images. Le génie du poète repose ainsi sur la qualité de l’acteur (et de l’actrice) et c’est ce qui me plaît en particulier ici. Il suffit de lire un instant les premiers mots de Prométhée, enchaîné sur son rocher, pour juger de la haute valeur narrative et poétique d’Eschyle :

 

« Ciel divin, vents rapides, source des fleuves, Sourire des vagues sans fin sur la mer, Terre mère immense et toi soleil, ciel qui vois tout ! Voyez un dieu supplicié par les dieux ! Voyez-moi, humilié par le jeune chef des bienheureux, Attaché pour des siècles, ignominieusement, Je pleure sur aujourd'hui et je pleure sur demain, Ah ! Où et quand finira mon malheur ? » (sur une traduction ici, d’Olivier Py pour le Théâtre de l’Odéon en 2012).

N’est-ce pas magnifique ? Quel(le) acteur(trice) ne voudrait pas s’y « frotter », juste pour la beauté du texte !

 

 Plus tard, l’arrivée du Chœur et de son chef, le Coryphée, exacerbent à travers leurs émotions, l’intérêt grandissant que j’y porte. J’admire cette pièce comme toutes celles d’Eschyle.

Elles sont un passage obligé dans l’apprentissage de l’art oratoire en général, donc du théâtre en particulier.

 

Il faut remonter ces pièces, ou au moins les utiliser pour leurs vertus pédagogiques. Tout y est : action, lieu, personnages, diction, chant, poésie, drame, humour aussi. Alors pourquoi s’en priver ?

 

 

Guy Chouraki

 

 

 

Pour en savoir plus, suivez ces quelques liens :

 

http://www.editionsdelondres.com/Promethee-enchaine

Un homme, un prisonnier, rêve qu'il est le Titan Prométhée, celui qui a volé le pouvoir du feu aux dieux pour le donner aux êtres humains.

Réagir


  • CAPTCHA

Restons en contact ;)

  • Inscrivez votre mail ici et recevez des nouvelles de la Compagnie La Danse des Mots : invitations, dates d'évènements...C'est une façon simple de nous soutenir !



Découvrez l'équipe

Contactez-nous

SCENES INSOLITES

THEATRE à DEUX VOIX

SPECTACLE GESTUEL & musical

THEATRE SEUL en SCENE

LECTURE PROJECTIONS de courts films

SPECTACLE pour TOUT-PETITS

STAGES

Le SPECTACLE PREFERE de...

PIECE de THEATRE fondatrice de la Cie

DECOUVERTES - Osez la curiosité !

PAIEMENT en ligne sécurisé

PAGE PRIVEE - pour les stagiaires

En images (17)

Laissez-nous un p'tit mot après un spectacle :)

  • Derniers messages :

  • Je pense qu'il faut tirer notre chapeau à Isabel qui a à force de persévérance a donné vie à cette compagnie. Elle redonne tout son sens au mot "amateur": celui qui aime ce qu'il fait....

    par Olivier S.
  • Une compagnie de théâtre sympa, avec des gens sympas et talentueux. Au plaisir de vous revoir sur scène !

    par David P.
  • Aller sur le livre d'or →